Pierre de Ronsard (1524-1585): Sonnet for Sinope

Translated by Timothy Adès

Sonnet pour Sinope

Si j’étais Jupiter, maîtresse, vous serìez
Mon épouse Junon; si j’étais roi des ondes,
Vous seriez ma Téthys, reine des eaux profondes,
Et pour votre palais le monde vous auriez:
Si le monde était mien, avec moi vous tiendriez
L’empire de la terre aux mamelles fécondes,
Et dessus un beau coche, en longues tresses blondes,
Par le peuple en honneur déesse vous iriez.
Mais je ne suis pas dieu, et si ne le puis être;
Le ciel pour vous servir seulement m’a fait naître.
De vous seule je prends mon sort aventureux.
Vous êtes tout mon bien, mon mal, et ma fortune;
S’il vous plaît de m’aimer, je deviendrai Neptune,
Tout Jupiter, tout roi, tout riche et tout heureux.

Lady, if I were Jupiter, you’d be
Juno my spouse; or if I ruled the main,
You would be Tethys, Ocean’s mighty queen,
And all the world your royal court would be.
Were the world mine, as lords of ev’ry land
The milk-fed, teeming empire we would share;
You’d go in splendid coach and tresses fair,
Honoured by all, a goddess in command.
But I’m no god, and god I cannot be,
Solely to serve you, heaven nurtured me;
On you depends my lucky venturing.
You are my good, my ill, and my fortune:
If you will love me, I’ll become Neptune,
And Jupiter, rich, happy and a king.

Translation: Copyright © Timothy Adès

Said for Dawn at my Ruby Wedding.

This entry was posted in Poems and tagged , . Bookmark the permalink.