Paul Eluard (1895-1952): Curfew

Translated by Timothy Adès

Couvre-feu

Que voulez-vous la porte était gardée
Que voulez-vous nous étions enfermés
Que voulez-vous la rue était barrée
Que voulez-vous la ville était matée
Que voulez-vous elle était affamée
Que voulez-vous nous étions désarmés
Que voulez-vous la nuit était tombée
Que voulez-vous nous nous sommes aimés

What do you think the door was closed
What do you think they placed a guard
What do you think the street was barred
What do you think the town was lost
What do you think she was half-starved
What do you think we were disarmed
What do you think the darkness loomed
What do you think we lived we loved

Translation: Copyright © Timothy Adès

This entry was posted in Poems and tagged . Bookmark the permalink.