Jean Cayrol (1911-2005): Tomorrow

Translated by Timothy Adès

Demain

Vous trouverez les pas encore humides dans l’allée
vous trouverez le vin séché dans les bouteilles
vous trouverez la nuit si jeune aux joues vermeilles
vous trouverez le nom que j’avais oublié

Vous trouverez la ville toute pâle dans l’ombre
le chien aveugle le feu dérobé à nouveau
vous trouverez la terre habituée à ses cendres
l’ange ébloui du crime assis sur un tombeau

Vous trouverez la voix toute rongée par l’amour
les morts qui vont venir dans la saison secrète
et notre liberté qui détourne la tête
et l’aube déchirée par les larmes qui court

Vous trouverez l’épée la colère et le jour.

You’ll find the footmarks tacky in the rents
You’ll find the bottles where the wine ran dry
The night with cheeks rouged out of innocence
You’ll find the name that slipped my memory

The sightless watchdog and the stolen fire
You’ll find the city leaden in the gloom
Earth used to ashes and the angel choir
Stunned by the crime and sitting on a tomb

You’ll find the voice that love has gnawed away
The furtive assignations of the dead
You’ll find our freedom hanging down its head
And dawn in flight ripped open by dismay

You’ll find the sword the anger and the day.

Translation: Copyright © Timothy Adès

Published in Outposts, 1990

This entry was posted in Poems and tagged . Bookmark the permalink.