Du Bellay (1522-1560): SONNETS OF VIRTUOUS LOVE – 2

Translated by Timothy Adès

SONNETS DE L’HONNÊTE AMOUR – 2

J’ai entassé moi-même tout le bois
Pour allumer cette flamme immortelle,
Par qui mon âme avecques plus haute aile
Se guinde au ciel, d’un égal contrepoids.

Jà mon esprit, jà mon coeur, jà ma voix,
Jà mon amour conçoit forme nouvelle
D’une beauté plus parfaitement belle
Que le fin or épuré par sept fois.

Rien de mortel ma langue plus ne sonne:
Jà peu à peu moi-même j’abandonne
Par cette ardeur, qui me fait sembler tel

Que se montrait l’indompté fils d’Alcmène,
Qui, dédaignant notre figure humaine,
Brûla son corps, pour se rendre immortel.

Myself I’ve heaped the wood up high
To kindle this immortal flame.
My soul on soaring wing shall fly
To heaven, for the weight’s the same.

My heart, my voice, my love, my mind,
All these more comeliness acquire
Than gold in seven shifts refined:

I slowly yield me to the fire,
And cease from mortal colloquy.
Like the unconquered god am I,

Alcmena’s Hercules, who spurned
Our human shape, whose body burned,
Who gained his immortality.

Translation: Copyright © Timothy Adès

This entry was posted in Poems and tagged , . Bookmark the permalink.